FAISONS UN RÊVE

Sacha Guitry

sans entracte

Résumé

PROJECTION Théâtre & Cinéma

France, 1936, noir et blanc

En partenariat avec : Institut Audiovisuel de Monaco

Un avocat riche et fantaisiste invite un homme d’affaires et sa femme à venir le retrouver le lendemain à quatre heures moins le quart chez lui. Le couple arrive à l’heure mais l’avocat n’est pas là. Le mari s’impatiente, peste et cache très maladroitement à sa femme qu’il a rendez-vous au même moment avec sa maîtresse. Elle lui donne sa soirée et il part, la laissant seule.

Critique : “À part le cas de Debureau où trente-trois ans séparent la pièce de son adaptation filmée, c’est ici le plus grand écart de temps entre une pièce de Guitry et sa mise en film. Plusieurs thèmes de prédilection de l’auteur s’expriment à travers Faisons un rêve qui compte parmi ses meilleures pièces : le désir, la séduction verbale, le plaisir de vivre, l’apologie de la légèreté et surtout ce thème qui résume chez Guitry tous les autres, la jeunesse. En 1916, la jeunesse est donnée à la pièce et à son auteur. En 1936, Guitry a cinquante et un ans et c’est en quelque sorte une jeunesse acquise, recréée, par la magie du style et de l’interprétation, plus précieuse encore, qui envahit l’écran et s’installe dans l’éternel présent du cinéma.”
Jacques Lourcelles, Dictionnaire du Cinéma, Éditions Robert Laffont, Paris, 1992, p. 517

Distribution & Technique

Réalisation : Sacha Guitry

Scénario : Sacha Guitry d’après sa pièce Faisons un rêve (1916)

Dialogues : Sacha Guitry

avec Sacha Guitry (l’amant), Raimu (Gustave, le mari), Jacqueline Delubac (l’épouse)...

Technique :
Image : Georges Benoît
Son : Joseph de Bretagne
Musique originale : Orchestre tzigane de Jacques Zarou
Décors : Robert Gys
Montage : Myriam

Production :
Directeur de production : Serge Sandberg
Production : Cinéas (Paris)

Crédit photo : Droits réservés - Cinea

Tarif unique : 6€ / Tarif réduit : 3€


Dossier de presse (104.15 Ko)